BikoZaiLLeDoO

Récits d'une agoraphobe en dents de scie....j y mets aussi mes oeuvres, des idées déco, des choses glanées par-ci par-là.

24 septembre 2006

Agoraphobie c'est quoi?

Bah oui je sais, je me répète, mais j'éprouve le besoin d'en parler, vivant cela au quotidien depuis maintenant plus de dix ans, je suis parfois révoltée par le peu de cas que l'on fait en France de cette "maladie" ; d'aucuns diront ce n'est pas une maladie mais un trouble psychique, toujours est-il, que beaucoup de gens ignorent encore ce dont il s'agit.

Encore dernièrement, en visite chez un praticien du domaine médical, je fus assez surprise de son ignorance concernant ne serait-ce que le mot "agoraphobie".

L'agoraphobie, c'est la peur du dehors, de la foule. Dit comme ça, ça ne signifie pas grand chose,il faut savoir que parfois je suis tout à fait capable de sortir, d'aller par exemple dans une grande surface, sans la moindre gêne, et parfois rien que l'idée de sortir de chez moi me terrifie. J'étais avant cela, une personne rarement chez elle, qui n'avait peur de rien ou presque et j'avais un travail, il a bien fallu m'adapter, car même si je mène ce combat tous les jours, ma vie a changé du tout au tout, les conséquences se répercutent sur vos amis, votre famille, vos relations, vos habitudes, vos émotions, votre travail, etc..

Un exemple tout bête, il m'arrive de me passer de pain plusieurs jours pour ne pas avoir à aller à la boulangerie qui se trouve à 50 m de chez moi. J'ai toujours énormément d'appréhension à aller chez des amis bien que ravie de les voir, quelques heures avant l' évènement, je suis heureuse d'y aller et le moment venu si je m'écoutais je n'irais pas. Le pire je pense, c'est la crainte de ressentir la moindre émotion, bonne ou mauvaise, mais oui même une bonne émotion peut déclencher chez moi une attaque de panique. Alors, même si cela peut être gênant, je veux que l'on sache toutes les répercutions que cela peut avoir. Autre exemple, quoi de plus beau que toutes les émotions ressenties en faisant l'amour avec une personne qu'on aime? Et bien là encore, c'est une situation qui m'est pénible ! Bah oui ! Cette "saleté" contribue à vous faire fuir devant toute notion de plaisir.

Alors, je suis bien consciente des progrès que j'ai effectués depuis quelques années mais je suis tout aussi consciente des efforts qu'il me reste à fournir pour continuer d'avancer, avec malgré tout une certitude, celle de ne jamais plus redevenir celle que j'étais. Ca n'est pas un constat négatif, non, juste un fait.

IRSC_debutant_vf

agoraphobie3

Une attaque de panique est une crise aiguë d'angoisse accompagnée de troubles physiques souvent très pénibles comme des sensations de "souffle coupé" ou d'étouffement, des étourdissements, des palpitations cardiaques, des bouffées de chaleur ou des frissons, et même la peur de devenir fou ou de mourir.

L’anxiété provoquée par la situation redoutée (ou parfois même sa simple représentation sur une image !) peut devenir si intense qu'elle déclenche parfois une crise de panique.

La plupart d'entre nous ont expérimenté au moins une fois dans leur vie une crise de panique provoquée par des événements particuliers. Dans le cas d’une personne qui souffre de troubles paniques cependant, les crises surviennent soudainement et sans menace extérieure apparente.

Ces crises atteignent leur paroxysme rapidement, habituellement en moins de 10 minutes. Malgré leur brièveté, elles sont souvent décrites comme une expérience terrifiante et laissent la personne vidée d’émotion et anxieuse à propos de sa santé. Pour elle, la peur d’avoir une nouvelle crise devient une préoccupation angoissante. De sorte que la personne apprend rapidement à éviter la situation qui semblait avoir déclenché l'épisode.

Certaines personnes modifient considérablement leur comportement ce qui soulage un peu leur angoisse par rapport aux crises. Mais certaines de leurs décisions sont si radicales qu’elles peuvent engendrer des problèmes encore plus graves.

Le trouble panique avec agoraphobie est de ceux-là. Contrairement à ce que ses racines étymologiques laissent entendre cependant, l’agoraphobie n’est pas seulement la peur des espaces ouverts mais de toute situation pouvant provoquer de l’anxiété. Une anxiété bien souvent liée à la peur de perdre le contrôle en des lieux où cela pourrait devenir embarrassant. Ces lieux peuvent d’ailleurs inclure autant des espaces ouverts (comme des places publiques ou des foules) que fermés (supermarchés, autobus, avions).

Posté par BeCauSe à 23:23 - agoraphobie - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire